Quels sont les 7 erreurs de communication à éviter lors d’une création d’entreprise ?

Gagnez le respect de votre équipe et distinguez-vous en tant qu’entrepreneur à succès en corrigeant rapidement 7 erreurs de communication courantes. En théorie, la communication consiste à faire passer l’information d’une source à une autre, qu’elle soit écrite, verbale ou non verbale. En réalité, c’est bien plus que cela. En créant votre propre entreprise et en devenant entrepreneur, la communication sera votre outil le plus efficace pour élargir votre réseau, renforcer votre liste de clients, faire connaître vos produits et, surtout, diriger toute une équipe. Pour éviter que vous ne vous mettiez en travers de la route et ne commettiez des erreurs de communication, voici une liste de sept erreurs très courantes que la plupart des gens commettent lorsqu’ils créent leur propre entreprise, afin que vous puissiez commencer à les éviter dès maintenant. 

1. Sous-estimer l’importance d’une communication efficace

Pour gagner dans la vie et devenir un entrepreneur prospère, il faut aussi réussir dans ses relations. L’une des premières étapes pour devenir un meilleur communicateur est de prendre le temps d’évaluer la façon dont vous communiquez avec vos clients et vos employés. Les meilleurs communicateurs reconnaissent la valeur de cet outil de leadership et apprécient l’assurance de meilleurs résultats grâce à un dialogue clair, objectif et cohérent.

2. Construire des barrières dans votre communication

Souvent, dans les interactions avec d’autres personnes, le message qu’on a l’intention d’envoyer se perd dans le processus de transmission et de traduction. Cela se produit parce que parfois ou d’autres fois, on érige des barrières, même sans le vouloir. Ces obstacles varient, mais les plus importants sont le manque d’intérêt et la distraction. Vos clients et adeptes des réseaux sociaux peuvent vous dire quand vous n’êtes pas intéressé par ce qu’ils disent ou suggèrent, ou quand vous laissez des distractions vous empêcher d’entendre les plaintes, suggestions et questions à l’heure actuelle. Ils commencent à se sentir sous-estimés et diminués. Pour que votre message ne se perde pas et que votre communication soit toujours efficace, évitez d’utiliser un jargon qui peut provoquer du bruit. À chaque interaction : que ce soit en face-à-face, par téléphone, par message ou par courriel. Un conseil est que vous vérifiez le profil de votre interlocuteur et la meilleure forme de langage pour lui parler. Cela vous permettra de vous assurer que vous envoyez bien le message que vous souhaitez faire passer.

3. Parler trop

La communication est une voie à double sens. En même temps qu’un manque de dialogue peut entraver votre activité, vous devez résister à la tentation de dominer une conversation, dans le cas d’une réunion avec l’équipe ou avec des clients et fournisseurs potentiels, par exemple. Pour ouvrir votre propre entreprise et la consolider sur le marché du travail, il est essentiel de travailler sur votre écoute active. L’écoute est une compétence puissante. En les écoutant attentivement, on leur donne l’occasion d’exprimer leurs préoccupations, leurs idées et leurs pensées sans se sentir intimidés, mais avec l’impression qu’ils font partie de quelque chose. Écoutez attentivement et avec empathie et essayez de renoncer à cette nécessité de répondre et de contre-argumenter immédiatement. Cette pratique vous donnera même la possibilité de répondre avec précision et bon sens.

4. Ignorer le style de communication de vos employés et de vos clients

On communique tous de différentes manières, qui correspondent généralement à l’un des quatre styles de base : passif, agressif, passif-agressif ou assertif. Il est essentiel de comprendre les différences entre les styles de communication des employés, des partenaires, et des clients afin de construire efficacement une relation gagnant-gagnant avec eux.

5. Ne pas tenir compte des messages non-verbaux

Parfois, ce qu’on dit en paroles et ce que les actions indiquent peut être complètement décalé. Imaginez la scène : un membre de votre équipe vient dans votre bureau pour parler de vos préoccupations. Vous vous assurez qu’il a toute votre attention, mais que vous êtes totalement concentré sur l’écran de l’ordinateur, en finissant ce rapport qui doit être livré dans une heure. Cela semble inoffensif, mais inconsciemment, vous envoyez le message que vous êtes trop occupé pour écouter ce que l’autre a à dire et que ses préoccupations ne sont pas prioritaires. Pour corriger cette mauvaise habitude, essayez d’afficher un langage corporel positif qui signale une écoute active par le contact visuel. Fermez votre ordinateur portable ou éteignez votre ordinateur. Rangez le téléphone ou baissez l’écran, en accordant à l’autre toute votre attention. Si vous êtes très occupé, demandez à votre employé de revenir à un meilleur moment où vous pourrez lui accorder l’attention qu’il mérite.

6. Ne pas s’affirmer suffisamment

Maintenant, que vous avez ouvert votre propre entreprise, vous devez vous rappeler qu’il n’y a personne au-dessus de vous. En d’autres termes, les décisions finales seront toujours les vôtres, même si cela peut être difficile. Cela peut sembler très intimidant, mais pour bien s’entendre en tant qu’entrepreneur, un conseil à prendre à vie est de s’affirmer le plus possible et de rester fidèle à ce que vous croyez être le mieux pour une situation donnée, même si vous vous fiez uniquement à votre intuition. S’affirmer, c’est simplement exprimer ses souhaits, mais toujours en tenant compte des sentiments et des opinions des autres. Mais ne vous y trompez pas : il est important de tenir compte de ce que les autres pensent et ressentent, tant que vous ne rétrécissez pas et ne vous sentez pas en insécurité face à vos propres choix. Ce manque de confiance deviendra évident pour votre équipe et affectera négativement les résultats que vous souhaitez obtenir.

7. Éviter les conversations difficiles

On a tous besoins d’un retour d’information pour évoluer professionnellement. En tant qu’entrepreneur, vous avez maintenant l’obligation de fournir un retour d’information aux membres de votre équipe, même s’il est négatif. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous pourrez les aider à améliorer le travail qu’ils font. Pour beaucoup de gens, cependant, créer l’attitude, le travail ou la performance des autres est un véritable défi. Mais il n’y a pas moyen, lorsque vous créez votre propre entreprise, d’adopter cette pratique si vous voulez éviter de futurs problèmes. Il convient de garder à l’esprit qu’il est possible d’adoucir toute réaction en préparant à l’avance la manière dont ce retour d’information sera effectué et ce qui sera dit. Une approche qui fonctionne très bien consiste à faire d’abord un commentaire positif, suivi d’un commentaire négatif, puis de terminer par un compliment. Cela permet d’amortir le choc des critiques tout en maintenant la motivation des employés à se développer et à s’améliorer. En développant vos compétences en matière de leadership au fil du temps, vous deviendrez un maître de la communication et un exemple d’esprit d’entreprise. Même après avoir ouvert votre propre entreprise, pas d’installation ? Ne jamais cesser d’apprendre, ne jamais cesser de grandir.