Comment assurer une communication fluide ?

Réfléchissez avant de parler. Avez-vous remarqué combien ces conseils, que vous entendez depuis l’enfance, semblent parfois si difficiles à mettre en pratique ? Avec le temps et les différentes expériences, vous comprenez l’importance de choisir vos mots avec plus de soin.

Qu’il s’agisse de communiquer avec votre famille, vos amis et, surtout, avec vos collègues, vos managers et vos clients, comment pouvez-vous être sûrs d’utiliser vos mots clairement et, surtout, pour de bon ?

Posez-vous quatre questions simples avant d’envisager de faire un commentaire, en tenant compte de ce que vous allez dire et des mots que vous avez l’intention d’utiliser. En ce qui concerne le travail, cet exercice doit être utilisé principalement lors de réunions d’affaires, de présentations ou même de postes sur les réseaux sociaux.

Est-ce vrai ?

Bien que la plupart d’entre vous ne mentent pas intentionnellement, lorsque vous voulez paraître fiables et sincères, vous utilisez souvent des “demi-vérités”, c’est-à-dire des implications et des exagérations qui peuvent facilement déformer un fait. Au premier abord, cette “demi-vérité” peut sembler inoffensive, mais croyez-moi : en communiquant clairement, en ne valorisant que les faits réels, vous n’aurez pas à craindre d’être pris dans votre “petit mensonge”.

Est-ce nécessaire ?

Quelque chose peut même être vrai, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu’il faut le dire. Avant de parler, réfléchissez si vos paroles apporteront des avantages ou causeront du tort à d’autres personnes. Si votre commentaire n’aboutit pas à un bon résultat, il vaut peut-être mieux ne pas le dire. Soyez plus objectif dans votre communication, en vous rappelant toujours que la positivité et la négativité sont toutes deux contagieuses.

Est-il opportun ?

Avez-vous déjà eu envie de dire quelque chose que vous saviez vrai, mais que vous n’avez réalisé qu’ensuite que vous auriez probablement dû choisir un autre moment pour vous exprimer ? Il n’est pas toujours facile de comprendre le moment idéal d’une conversation ou l’état d’esprit d’une autre personne, mais voici un conseil : en écoutant vraiment le discours d’une autre personne, vous pouvez mieux comprendre ses messages verbaux et physiques. Vous avez ainsi de meilleures chances de savoir si vous devez vous mordre la langue et garder un commentaire pour plus tard, ou si c’est le bon moment pour exprimer vos opinions.

Est-ce que c’est bien ?

Même dans les réunions d’affaires, lorsque vous adoucissez votre ton ou même changez le choix des mots pour transmettre une communication ouverte et polie, il est plus facile de faire place à vos opinions et idées pour qu’elles soient entendues et adoptées. Changez de perspective ! Au lieu de juger le projet de l’autre personne, attaquez vos commentaires ou défendez vos propres actions bec et ongles, permettez-vous d’échanger des mots gentils et essayez d’analyser chaque situation avec les yeux de l’autre personne. La communication sera beaucoup plus fluide et positive, croyez-moi !