Des conseils pour bien gérer son argent

Les mauvaises habitudes financières sont faciles à acquérir, mais difficiles à rompre. Voici quelques conseils simples pour vous aider à apporter de petites modifications à votre budget, à suivre vos dépenses, à sortir du rouge et à économiser.

1. Imaginez : un obturateur

Il est inutile de le nier : nous avons tous au moins une mauvaise habitude financière. Certains sont petits et semblent inoffensifs – comme le fait de prendre une tasse de café différente dans un café tous les matins au lieu d’en préparer une soi-même – tandis que d’autres sont plus grands et plus dangereux, comme le fait de dépenser la limite de sa carte de crédit de manière effrénée. Ce sont ces mauvaises habitudes qui vous empêchent souvent de payer vos dettes et d’atteindre la stabilité financière que vous souhaitez. Pour éviter d’accumuler des dettes, il suffit de modifier légèrement vos habitudes quotidiennes et de couper le mal à la racine.

2. Suivez vos dépenses

La première étape est d’admettre que vous avez du mal à contrôler vos dépenses. Cela semble simple, mais beaucoup de gens ont beaucoup de mal à reconnaître que vous êtes négligent avec votre argent. Au contraire, votre conscience ne pèse que lorsque le fardeau de la dette frappe. L’un des moyens les plus simples d’identifier vos mauvaises habitudes financières et de trouver des moyens d’économiser est de suivre vos dépenses. Comment ? En séparant votre salaire en catégories et en ordre d’importance, comme le loyer, les factures de maison, les divertissements, la nourriture, le transport. Certaines applications gratuites, avec la monnaie par exemple, classent automatiquement vos dépenses par catégorie. Il vous suffit de l’inscrire sur votre compte et de vérifier régulièrement votre relevé de compte. Une fois le budget en ordre, il est très facile d’identifier les dépenses supplémentaires que vous pouvez réduire.

3. Créer un budget

L’établissement d’un budget est probablement le conseil financier, le plus simple et le plus important. Beaucoup de gens pensent qu’ils n’en ont pas besoin. Et ce sont généralement ces personnes qui sont effrayées à la fin du mois lorsqu’elles voient le solde de leur compte en banque dans le rouge. La bonne nouvelle est que la création d’un budget raisonnable n’est pas forcément un défi. Après avoir suivi vos dépenses pendant un mois, vous pouvez créer un budget simple en ajoutant les dépenses récurrentes, en réservant un certain montant pour économiser et en divisant le reste en différentes catégories, telles que : vêtements, voyages, restaurants, ballades. Et attention : ne séparez qu’une partie de votre budget avec les dépenses personnelles après vous être assuré que toutes vos dettes et factures sont correctement réglées.

4. Utilisez votre carte de crédit et vos prêts personnels de manière responsable

Les cartes de crédit sont de véritables méchants pour ceux qui n’ont aucune responsabilité financière, après tout, elles donnent accès à de l’argent liquide facile en un clic. Le problème est qu’ils appliquent des taux d’intérêt extrêmement élevés. Vous accumulez des dettes et vous vous retrouvez dans une boule-de-neige, engloutie par des amendes et des intérêts interminables. Les prêts personnels ont tendance à offrir des taux d’intérêt plus bas, mais sont tout aussi dangereux, car ils peuvent entraîner des dépenses excessives et incontrôlées. Pour éviter de tomber dans ce piège et vous débarrasser de cette mauvaise habitude financière.

5. Essayez de voir votre carte de crédit de la même façon que vous voyez les dettes

Ne dépensez que ce que vous avez et ne prenez des prêts que pour le montant dont vous avez vraiment besoin. Si vous payez la totalité de votre facture de carte de crédit chaque mois, vous pourrez profiter des avantages offerts par ce service sans aucune perte future. Il en va de même pour les prêts : en réglant vos factures mensuellement, vous cessez d’accumuler des frais et vous payez votre solde pendant la durée du prêt.

6. Réduire les dépenses d’impulsion

Celui qui n’a jamais acheté une chaussure sans avoir à jeter la première pierre. De temps en temps, c’est normal et vous devez reconnaître que vous le méritez si vous vous faites plaisir de temps en temps. Il faut juste faire attention aux excès et à la fréquence de ces achats impulsifs. La semaine du vendredi noir en est un bon exemple. De nombreuses personnes profitent des journées de méga-discompte pour acheter tout ce qu’elles n’ont jamais envisagé d’acheter auparavant.

7. La réduction peut même valoir le coup, mais avez-vous vraiment besoin d’un nouveau réfrigérateur ou d’une nouvelle tablette ?

Gardez à l’esprit que l’achat impulsif signifie, en pratique, acheter quelque chose sans prendre le temps de se demander si cet achat est vraiment nécessaire et si vous disposez de liquidités pour couvrir ce coût. La meilleure façon d’éviter les dépenses impulsives est simplement d’attendre quelques jours avant d’effectuer l’achat. Si vous n’êtes pas sûr d’avoir vraiment besoin d’un article particulier, dites-vous que vous l’achèterez dans cinq jours si vous en voulez encore ou si vous décidez que vous en avez besoin. Ce temps vous permettra de réfléchir à vos priorités. En fait, la plupart du temps, vous découvrez que vous avez perdu tout intérêt pour le produit ou que vous l’avez complètement oublié.