Comment évaluer la distance culturelle entre deux pays ?

Une des potentielles barrières à monter un business dans un pays étranger est la culture ! Effectivement, de part l’Histoire les peuples ont développé des coutumes et habitudes sociales totalement différentes. Même si la mondialisation a pu réduire la distance culturelle entre pays, les mentalités et les façons de faire varient toujours d’un pays à un autre.

Comment évaluer cette distance culturelle entre deux pays ? Il existe un outil que l’on utilise dans presque tous les cours que j’ai pu suivre en France et ici aux Etats-Unis. Il s’agit du modèle de Geert Hofstede qui évalue la dimension culturelle de chaque pays.

Cette évaluation s’axe sur 5 aspects :

– La distance hiérarchique (ou Power Distance Index – PDI). Plus le PDI est important, plus les individus seront enclins à accepter l’autorité et les ordres de leur supérieur.

– L’individualisme ou le collectivisme (ou Individualism – IDV). Plus le IDV est important, plus les individus sont dits individualistes.

– La dimension masculine/féminine (ou Masculinity – MAS). Plus le MAS est important, plus la séparation des rôles entre hommes et femmes est forte.

– Le contrôle de l’incertitude (ou Uncertainty Avoidance Index – UAI). Plus le UAI est important, plus les individus sont soucieux de l’incertitude de l’avenir.

– L’orientation court terme/long terme (ou Long-Term Orientation – LTO). Plus le LTO est important, plus les individus seront enclins à penser sur le long terme.

Le modèle de Geert Hofstede est un outil indispensable qu’il faut consulter avant de se lancer dans un projet international.